L’activité physique et les aînés : Faire de l’exercice en contexte de confinement

L’activité physique et les aînés : Faire de l’exercice en contexte de confinement

La pandémie de la COVID-19 a forcé la planète à se mettre en confinement afin d’aplatir la courbe en mars 2020. L’activité physique pour les personnes de 65 ans et plus a toujours été important (lire notre article sur les exercices recommandés pour les personnes âgées) et, dans ce style de vie plus sédentaire, il devient important de trouver différentes manières de rester actif, surtout pour les personnes âgées. Voici les réponses aux questions communément posées sur l’exercice pour les aînés en contexte de confinement.

Pourquoi est-il important pour les personnes âgées de faire de l’exercice durant la période de confinement?

  1. Prévenir le déconditionnement physique :
    Rester sans bouger entraîne le phénomène de déconditionnement physique, c’est-à-dire la perte de force et de masse musculaire, de flexibilité, etc. lié à l’immobilité. Faire de l’activité physique permet de combattre ce phénomène et donc de maintenir ou même gagner de la forme physique.
  2. Diminuer le risque de chute :
    Le déconditionnement physique amène également une perte d’équilibre et de mobilité. Faire certains exercices permet de prévenir les chutes.
  3. Diminuer l’ennui et améliorer la santé mentale :
    La situation imprévisible de la pandémie peuvent occasionner un stress augmenté pour les personnes âgées et les journées passées à la maison peuvent être longues. Avoir une routine d’exercice peut occuper le temps et libérer du stress.
  4. Augmenter le niveau d’énergie et améliorer le quotidien :
    Combattre le déconditionnement permet de conserver la force et la mobilité pour poursuivre les activités préférées de chaque personne et garder un rythme de vie plus normal.

Comment inciter les personnes âgées à faire de l’exercice?

  1. Encouragez-les avec un appel téléphonique ou offrez de compléter les exercices avec eux à distance. Il est plus motivant et rassurant de commencer une activité avec quelqu’un d’autre.
  2. Intégrez l’exercice à une activité qu’elles aiment déjà. Faîtes d’une pierre deux coups! Par exemple, si votre proche aime jouer aux poches, c’est possible de le faire chez soi et c’est une excellente activité pour faire bouger les bras, marcher un peu et faire travailler l’équilibre.
  3. Y aller progressivement. Demander à votre parent ou grand-parent de commencer par deux à trois séances par semaine. Cette approche est plus accessible et moins intimidante qu’une nouvelle routine à faire à tous les jours.
  4. Fixez des objectifs réalistes. De bons objectifs doivent être simples, mesurables, pertinents et atteignables dans des délais réalistes. Fixez des buts à court et à long termes avec votre proche.
  5. Créez une routine claire et bien définie. Aidez votre proche âgé à être précis dans sa routine d’exercice. De bons exemples sont 1) prendre une marche de 15 minutes après le déjeuner ou 2) faire des séances d’un programme d’exercices précis chaque lundi, mercredi et vendredi avant le souper.
  6. Restez encourageant. Soutenez votre proche dans leur nouvelle routine ; demandez-lui quelle est sa partie préférée de la nouvelle routine et si certains exercices sont moins faciles que d’autres. Aidez-le à adapter son programme pour obtenir une routine motivante et balancée.

Quels types d’exercices peuvent être faits en sécurité à la maison?

Avec le déconfinement progressif depuis mai 2020, plusieurs activités redeviennent accessibles (par exemple le tennis, le golf ou la marche en sentier). Pour des personnes âgées qui préfèrent faire de l’activité physique à domicile, il est important de faire attention à certaines précautions, surtout après une période inactive prolongée :

  • S’assurer de travailler dans un espace sécuritaire (enlever les obstacles, avoir un soutien stable pour prévenir les chutes et être pieds nus ou porter des souliers fermés).
  • Rester aux aguets de tout inconfort (malaise, douleur, manque de mobilité et autres). Il faut arrêter au moindre symptôme, réajuster l’exercice si possible ou consulter un professionnel de la santé en cas de doute.
  • Progresser lentement. Commencer les exercices avec moins de répétitions ou moins de séances et les rendre plus difficiles à mesure que de l’amélioration est observée.

Prendre des marches à l’extérieur en respectant les consignes de sécurité est une bonne manière de prendre de l’air tout en faisant de l’activité physique. À la maison, certaines activités telles que monter et descendre les marches, faire du ménage ou faire du jardinage aident à rester physiquement actif.

Il existe aussi des programmes d’exercices disponibles en ligne. Le programme Le GO pour bouger! en est un bon exemple.

Ce programme est une ressource gratuite de la Directrice générale de la santé publique de Montréal. Il comporte des blocs d’exercices adaptés à des personnes avec différents niveaux de mobilité. Chaque bloc contient une routine de 10 à 15 minutes d’exercices qui peuvent être facilement faits à la maison. Un guide permet d’identifier le niveau de mobilité approprié. Vous pouvez imprimer le bon bloc pour votre proche ou lui envoyer la vidéo en ligne associée qui permet suivre la routine.

Avec le mode de vie plus sédentaire imposé par la COVID-19 et le confinement, il est important d’inclure de l’activité physique dans la routine de nos aînés.

Pour en apprendre plus sur les exercices recommandés pour les personnes âgées, vous pouvez lire l’article suivant :

Les Conseils Eugeria

Eugeria est une référence en ligne pour les proches affectés par l'Alzheimer.

En lire plus sur le sujet

Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à l'infolettre et recevez les conseils d'Eugeria par courriel.