Eugeria au CES 2020, à la recherche d’innovations pour « mieux vieillir » à domicile

Eugeria au CES 2020, à la recherche d’innovations pour « mieux vieillir » à domicile

La cofondatrice d’Eugeria, Valérie Larochelle, est présente cette semaine à grande foire ‘Consumer Electronics Show’ (CES) 2020 de Las Vegas. L’objectif : découvrir les nouvelles innovations technologiques en lien avec le vieillissement et proposer des produits qui pourraient améliorer le quotidien des aînés vivant avec des pertes cognitives.

Lisez sa chronique quotidienne (cet article sera mis à jour quotidiennement avec ses nouvelles découvertes): 

  1. Jour 1 – Maisons intelligentes pour aînés – 7 janvier 2020
  2. Jour 2 – Sécuriser son domicile – 8 janvier 2020
  3. Jour 3 – La technologie au service des aînés : Chutes et mobilité – 9 janvier 2020
  4. Jour 4 – Accessibilité et technologie : Autres ressources pour aider les gens avec autres conditions médicales – 10 janvier 2020

 


 

Jour 1 – Maisons intelligentes pour aînés – 7 janvier 2020

Cette première journée au CES a été enrichissante et je suis enthousiaste pour les 3 prochains jours. Il y a beaucoup de produits, d’idées et d’échanges pertinents pour le vieillissement. Seule inquiétude: manquer de temps pour tout voir!

Aujourd’hui, l’accent est mis sur les maisons intelligentes. J’ai assisté à plusieurs conférences sur les maisons intelligentes, la sécurité à la maison et, particulièrement important pour nous, le vieillissement à domicile – Aging in place. Voici ce qu’il faut retenir.

Commençons par quelques chiffres

L’Association américaine des personnes retraitées (AARP) a présenté son rapport 2020 sur l’utilisation de la technologie par la population américaine de 50 ans et plus. Quatre points principaux ressortent :

  1. L’adoption des technologies par les personnes âgées ne montre pas de signe de ralentissement. Leur taux d’adoption est comparable à celui du groupe d’âge des 18-49 ans. Il a même plus que doublé, passant de 7 % à 17 % entre 2017 et 2019.
  2. Bien qu’ils possèdent de nombreux objets technologiques et intelligents, les aînés ne les utilisent pas à leur plein potentiel. « 46 % de tous les propriétaires d’assistants à domicile intelligents/haut-parleurs intelligents n’utilisent pas leurs appareils quotidiennement. » (AARP, 2019)
  3. Il y a un intérêt croissant pour la maison intelligente, en particulier tous les types de technologies de sécurité à domicile – caméra de porte (59 %), moniteurs de porte et de fenêtre (48 %) ou appareils électroménagers (42 %). Toutefois, il existe des préoccupations en matière de protection de la vie privée.
  4. Les Américains de 50 ans et plus veulent des technologies de santé et de bien-être qui améliorent les soins aux personnes.

Le rapport de l’AARP est disponible en anglais ici.

Le domicile d’un ménage américain moyen aura jusqu’à 21 objets connectés en 2023. Il devient crucial que ces systèmes soient bien intégrés et faciles à utiliser.

Les problèmes importants pour les personnes âgées

Les actions qui peuvent découler des données recueillies grâce aux appareils connectés sont extrêmement importantes. Pour les personnes âgées, leur état de santé et leurs conditions médicales sont des facteurs importants qui doivent être considérés. Les nouvelles technologies doivent recueillir les bonnes données pour sonner l’alarme au bon moment.

Les utilisateurs des technologies intelligentes pour aînés sont confrontés à des difficultés d’installation ce qui limite beaucoup l’utilisation de ces technologies.

Les prochaines étapes

Il y existe beaucoup de nouvelles technologies pour des maisons intelligentes et pour un meilleur vieillissement à domicile. Cependant, des mots clés tels que « facile à utiliser » et « facile à installer » sont essentiels afin de permettre le déploiement de ces technologies. Chez Eugeria, nous sommes toujours à la recherche de solutions qui répondent correctement à ces besoins.

 


 

Jour 2 – Sécuriser son domicile – 8 janvier 2020

Belle deuxième journée! Aujourd’hui, j’ai passé la majorité de la journée au Central Hall du Convention Center.  C’est à cet endroit que toutes les grandes compagnies oeuvrant en technologie présentent leurs plus récentes innovations. Une grande partie de ces innovations touchait l’enjeu de « sécuriser son domicile ». Les divers kiosques affichaient des messages tel que: « ne revenez jamais dans une maison noire », « soyez plus efficace à la maison ». Les trois grands joueurs (Amazon, Apple et Google) ont annoncé travailler ensemble afin de créer un protocole commun permettant la transmission de données entre les appareils, favorisant ainsi la multiplication des objets connectés.

La promenade au Hall

J’y ai vu des capteurs pour la fumée, l’eau, le gaz, l’ouverture des portes, l’ouverture des fenêtres, les détecteurs de mouvement, les lumières, des caméras pour surveiller à distance, etc. La disponibilité et l’offre grandissantes des capteurs sur le marché ont réduit les prix considérablement. Mais plus on se promène à travers les kilomètres de l’exposition, plus il devient évident que, dans les cas de démence ou de perte cognitive, ces capteurs doivent être adaptés afin de répondre adéquatement aux situations de la vie quotidienne de ces familles.

Eugeria-CES-2020-day2-cuisine-kitchen-VR-realite-virtuelle-reality-virtual-1.jpg Eugeria-CES-2020-day2-securiser-domicile-secure-home-1.jpg Eugeria-CES-2020-day2-security-kit-securite-maison-intelligente-smart-home-1.jpg

J’ai également eu la chance d’essayer deux ensembles de réalité virtuelle pour les gens atteints de démence une d’une compagnie américaine et l’autre d’une startup française. Autant avec l’une qu’avec l’autre, j’ai été impressionnée de la sérénité et du bien-être qu’un univers virtuel peut apporter.

On associe souvent la réalité virtuelle aux jeux vidéos, aux graphismes complexes, aux actions rapides et aux univers fictifs. Les ensembles que j’ai essayés étaient au contraire très bien adaptés aux aînés. Je me suis retrouvée dans un jardin calme où je pouvais marcher, ensuite dans un salon bien décoré où étaient affichés des photos et des cadres. Facile d’imaginer le bien-être que ressentirait un aîné qui vivrait en résidence et qui aurait peu d’occasions de sortir.

Mon coup de coeur

Un immense pan du CES regorge de robots de plus en plus sophistiqués. Par contre, leur application dans le cas des personnes âgées et de celles vivant avec un trouble cognitif n’est pas très claire. Il y a des robots jouets, des robots “butler” qui sont capables de marcher et de vous servir de l’eau.

Mon coup de coeur est allé à LikU, un petit robot compagnon qui sera disponible l’an prochain!

Ce robot est conçu pour les gens vivant seuls. Il répond à des commandes comme: “Peux-tu danser pour moi?” ou “Est-ce que je peux te prendre?”; il marche et vient à la rencontre de la personne si celle-ci n’interagit pas durant un certain temps.

Il a également une caméra sur le front pour voir le visage de la personne et interpréter ses émotions. J’ai pu le prendre dans mes bras et lui parler. Cela prendra encore plusieurs mois/années avant qu’il ne soit disponible en français. Mais c’était très positif de voir l’avancée de l’intelligence artificielle des robots dans la reconnaissance des expressions faciales. (Vidéo en anglais)

 

 


 

Jour 3 – La technologie au service des aînés :  Chutes et mobilité – 9 janvier 2020

Ce n’est pas l’innovation qui manque au sujet des chutes. J’ai été impressionnée par le grand nombre d’options disponibles.

Risque de chute

D’abord, au niveau de la prévention des chutes, une entreprise devrait proposer dans quelques mois la ceinture “Welt”. Intégré à la ceinture, l’algorithme est conçu pour répertorier les changements de comportement dans la démarche afin de prévenir l’utilisateur ou son proche lorsqu’il y a un risque augmenté de chutes.

Aussi testé : une application américaine téléchargeable sur son téléphone mobile qui permettra de découvrir les éléments de l’aménagement favorisant les chutes dans un domicile grâce à la réalité augmentée.

Détection de chute

Lorsqu’une personne chute, il est important de savoir rapidement qu’elle a eu lieu. Les vêtements connectés sont peut-être la solution pour un aîné en perte cognitive qui ne veut pas ou qui oublie de porter une montre ou un collier avec détecteur de chute.

Deux innovations m’ont particulièrement marquée. Un pyjama connecté qui détecte les chutes ainsi que le rythme cardiaque de la personne. Déjà testée dans les hôpitaux au Japon, cette innovation sera disponible pour les consommateurs dans quelques mois.

Une autre option qui peut paraître surprenante : les sous-vêtements! Myant, une entreprise torontoise, développe des sous-vêtements avec détecteur de chutes, qui seront faciles à laver et s’intégreront facilement à la routine d’un aîné vivant seul avec des troubles cognitifs qui oublierait de porter d’autres dispositifs.

Post-chute

Pour faciliter la réadaptation suite à une chute ou tout simplement pour améliorer l’équilibre d’un aîné, l’entreprise Neofect combine les jeux vidéos avec la réadaptation. Je dois vous dire que, sans même le réaliser, j’ai fait les exercices recommandés pemdant plusieurs minutes. C’est joindre l’utile à l’agréable! Ce produit sera bientôt disponible. Par ailleurs, un produit similaire pour l’entraînement des mains suite à une crise cardiaque est déjà disponible.

Alors que nous savons qu’environ un ainé sur 3 a fait une chute dans les 12 derniers mois et que les conséquences de ces chutes peuvent être graves sur la santé, il est inspirant d’apprendre qu’il y a des solutions concrètes qui permettront de prévenir le nombre et réduire les conséquences des chutes pour les aînés, et ce, même s’ils habitent seuls et qu’ils ont un trouble cognitif.

 


 

Jour 4 – Accessibilité et technologie : autres ressources pour aider les gens avec conditions médicales – 10 janvier 2020

Je veux finir en partageant avec vous deux innovations du CES qui ont retenu mon attention au-delà du vieillissement. Elles répondent donc à des problèmes de santé et facilitent le quotidien de personnes de tous âges.

Dyslexie

Gagnant dans la catégorie innovation 2020, les lunettes Lexilens de Abeye, sont conçues spécialement pour aider les enfants dyslexiques à lire plus facilement. https://www.abeye.tech/lexilens/

Perte de vision

Également un gagnant dans la catégorie innovation 2020, voici la première tablette pour troubles de vision. Tactile Pro, par PCT, est une tablette qui permet de lire des livres et d’accéder à l’information. Les caractères sont traduits en braille afin de permettre de lire n’importe où, n’importe quand. (Vidéo en anglais) http://www.powerct.kr/

 

Parmi tous les domaines en plein essor, tels que le transport et les maisons intelligentes, j’ai trouvé particulièrement intéressant de voir des innovations qui répondent à des problèmes d’accessibilité.
 


 

N’hésitez pas à nous contacter à [email protected] pour toute question sur ce que nous avons vu. Qui sait, une nouvelle innovation existe peut-être pour répondre à un besoin très précis que vous avez!

Les Conseils Eugeria

Eugeria est une référence en ligne pour les proches affectés par l'Alzheimer.

En lire plus sur le sujet

Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à l'infolettre et recevez les conseils d'Eugeria par courriel.